La taille


Pascal Sorin
Pascal Sorin

Le taillage s'effectue de novembre à début mars sur le domaine avec des sécateurs électriques pour éviter la fatigue. La taille est une étape importante au cours du cycle de la vigne elle a pour but de limiter la croissance démesurée de la vigne et donc d'allonger sa pérennité et de régulariser la production des raisins en qualité et en quantité.

 

Les bois de taille sont broyés afin d'apporter de la matière organique et les corets ( charpente des pieds de vignes) sont sortis de la vigne pour ensuite être utilisés comme bois de chauffage ( chaleur gratuite et nous évitons ainsi la contamination liés au maladies du bois).

 


Le baissage

Une fois notre ceps taillé il nous reste une voire deux baguettes ( en fonction du type de taille)  que l’on va plier sur le premier fil ( fil à baissé)  afin de réguler la circulation de la sève ce qui permettra d’avoir une sortie régulière des bourgeons tout au long de la baguette.


L'ébourgeonnage

L'ébourgeonnage effectué manuellement sur le domaine, consiste à supprimer les bourgeons " inutiles" poussant sur le tronc, et doubles bourgeons sur les bois de tailles. C'est une opération très importante, puisque son rôle est d'augmenter la vigueur des rameaux porteurs de grappes, d'aérer la vigne pour un meilleur ensoleillement des grappes et assurer une meilleur efficacité des traitements phytosanitaire.


Le palissage

Après la pousse importante en mai et juin , les rameaux retombent et ont besoin d’être guidés et palissés; pour cela on les attache aux fils de fer appelés "fils releveurs". Cette intervention permet le passage des tracteurs, un meilleur ensoleillement , l'aération des grappes, et une meilleur pénétration des produits de traitements.

Sur le domaine deux passages sont effectués sur chaque parcelle,  


Le rognage

Le rognage pratiqué après le pallisage, il à pour but d'éliminer la partie supérieur des rameaux en croissance afin de faciliter le passage des engins, d'améliorer l'ensoleillement et l'aération des grappes, de limiter les risques de maladies, et de maintenir un port dressé sur les rameaux en réduisant leur longueur avant qu'ils ne soient retombants. Plusieurs passages sont effectués sur le domaine, entre 3 à 5 en fonction de la vigueur et l'âge de la vigne.


Le travail du sol

Depuis 4 ans, les trois quarts du vignoble sont labourés ( le reste est desherbé), c'est un travail délicat et très coûteux, plusieurs passages sont éffectués au cours de la pousse de la vigne. Un premier giffage est effectué afin d'ameublir et de soulager le sol pour pouvoir passer par la suite  les intercep ( charue qui passe entre les pieds de vigne: voir la photo). Ces labours on pour but de détruire les mauvaises herbes ( limiter la concurrence avec la vigne), de favoriser le pénétration éventuelle de l'eau, favoriser le dévelloppement des racines en profondeur.

Une vigne labouré produits en général des raisins plus qualitatif que des vignes desherbé.


Les traitements

Entre 5 à 8 traitements sont effectués sur les parcelles en fonction des années, le domaine est actuellement en lutte raisonnée c'est à dire que nous traitons uniquement quand nous jugeons que c'est nécessaire( avant les pluies). On peut généraliser en disant que nous traitons pour trois maladies qui sont l'oïdium, le mildiou et la pourriture grise. Mais de temps en temps des traitements sont également effectué contre les ravageur de la vigne tel que les vers de la grappe, ou les accariens.